L’économie mondiale en proie au coronavirus

Personne ne sort, aucune activité à l’horizon… L’économie mondiale est en suspend. Depuis l’expansion de l’épidémie, l’économie est en chute libre comme le craignait le Fonds Monétaire International. En effet, il se pourrait que le coronavirus soit la goutte d’eau qui fait déborde le vase et fragilise davantage l’économie mondiale. En Asie, Amérique, Afrique et en Europe, la majorité des entreprises sont en stand-by depuis que le coronavirus a fait son apparition.

Un stand-by total

Depuis près de 3 mois, le monde fonctionne au ralenti et cela est dû au confinement que vit de nombreux pays. Les entreprises de production à l’arrêt en Chine, en France, en Italie, en Espagne, bref dans tous les pays des différents continents. Toutes les activités qui participaient à la croissance de l’économie sont aujourd’hui impraticables.

Plus de pèlerinage à la Mecque, le report ou la suspension des championnats de football, des jeux Olympiques de Tokyo. Tout est off. Ces évènements sont mis en suspend non pas pour le plaisir, mais bien plus pour la préservation de la santé et réduction du taux de propagation du virus. Déjà au stade de pandémie, la maladie est un réel manque à gagner pour l’économie mondiale? ce qui va inévitablement faire baisser le taux de croissance planétaire. Selon l’OCDE, “l’économie mondiale est en danger”. Pour permettre aux population de survivre pendant les différentes période de confinement, les différents gouvernements doivent puiser dans les caisses pour ravitailler celles-ci.

Pour que l’économie mondiale se relève, il va falloir que les consignes pour éviter la propagation du coronavirus soient scrupuleusement respectées, afin d’en finir avec cette pandémie.

Assureur

Revenir en haut de page